Tout est question de perspective

25.10.2015

 

J'ai dernièrement lu que notre vision du monde était inévitablement altérée par notre éducation, nos principes ou nos conditionnnements. Comme si nous observions un tableau avec un voile plus ou moins épais devant les yeux, qui ne rendrait pas complètement compte des couleurs, textures et formes, telles qu'elles le sont vraiment. Notre réalité ne serait donc pas La Vérité.

 

Si l'on suit ce raisonnement, adopter une grande ouverture d'esprit afin de percevoir la réalité de la manière la plus juste possible, devient indispensable. Il arrive souvent que l'on ne comprenne pas les choix de vie de certaines personnes, ou qu'on soit étonné de leur réaction face à un évênement. Plutôt que de condamner ces personnes, il devient plus intéressant et enrichissant de se remettre en question et de se poser la question du pourquoi nous ne comprenons pas. Prendre du recul et questionner ses propres schémas réactionnels devient un vrai travail. Apprendre à envisager d'autres perspectives permet de prendre conscience que bien souvent, nous jugeons les autres du fait de nos propres peurs. On se rend compte que, parfois, un désaccord avec un proche est simplement lié au fait que notre logique n'est pas celle de l'autre. Nous cheminons à travers nos raisonnements de manière très distinctes. Quand on réalise cela, il n'y a plus matière à se disputer mais à communiquer sur la meilleure façon de faire converger ses points de vue.

 

Apprendre à être tolérant et par dessus tout à ne pas juger est une nécessité dans notre société actuelle. Les réseaux sociaux sont devenus un défouloir où chacun y va de son opinion. Chaque photo, billet, vidéo, est "commentable" afin que l'internaute intervienne en tant que juge de la vie d'autrui. On condamne sur la base de ce que l'on lit ou voit, donc des apparences (qui nous le savons pourtant sont parfois trompeuses).

 

Je me souviens encore être tombée sur une photo qu'une mère avait posté sur Facebook et où on y voyait sa fille trisomique dans le tambour de la machine à laver. Cette photo circulait afin de lyncher cette mère indigne qui met sa fille handicapée dans un lave linge et ose la prendre en photo. Les commentaires étaient virulents et agressifs. Très peu d'internautes avaient pris le temps de se poser la question de savoir pourquoi un tel moment avait été capturé. En réalité, la petite fille s'était amusée à rentrer toute seule dans le lave linge et sa mère avait eu envie de partager avec ses proches cette situation cocasse. Il n'y avait dans le fond aucun mauvais traitement, ni aucune mauvaise intention de la part de la mère. Elle avait pourtant été condamnée par des milliers de personnes, sans qu'aucune ne lui ait accordé le bénéfice du doute. Personne ne s'était non plus inquiété du l'impact des commentaires violents sur cette femme.

 

Pourquoi agir ainsi ? Pourquoi répandre sa haine envers des gens que l'on ne connait pas ? Que cherche-t-on ? Qu'est-ce que m'apporte le fait de valoriser ou invalider la publication de quelqu'un ? Là encore, remettre en question ses comportements dans le monde virtuel amène à une prise de conscience d'un bon nombre de nos coditionnements et en dit long sur notre personnalité.

 

Essayer d'appréhender la réalité réelle offre donc un bénéfice double : celui de s'ouvrir au monde et d'apprendre l'indulgence. En faisant cet effort d'envisager que l'autre ne voit pas comme nous, on gagne en sérénité et par le même biais on se rapproche de cet autre. L'inconvénient principal, c'est que les autres continuent à nous critiquer et à nous condamner. On se sent parfois blessés par leurs propos ou on les trouve intrusifs avec leur "si tu veux mon avis" que l'on n'a pas demandé. Mais on apprend à pardonner puisqu'on sait qu'au fond, ils n'ont pas la même perspective que nous. On sait également qu'ils transfèrent leurs angoisses sur nous, et alors, la compassion devient une nouvelle qualité que l'on ne se connaissait pas.

 

Garder en tête cette idée que l'on regarde tous la même oeuvre qu'est La Vie mais que chacun la perçoit avec sa propre sensibilité, son propre vécu et ses propres goûts me paraît être une sage attitude...

 

...mais ça n'est que mon avis et non pas un fait !

Please reload

BLOG

Suivez La Pause Pilates

  • Facebook Clean Gris

© 2018 La Pause Pilates | Mentions Légales | Plan du site | Contact